#SEX EDUCATION S’INTÉRESSE AU VAGINISME

Maeve est une jeune fille un peu rebelle qui, pour se faire un peu d’argent va entraîner Otis, un jeune garçon, dans ses « magouilles ». Ensemble ils vont créer une cellule de thérapie sexuelle clandestine pour développer une éducation sexuelle au sein même du lycée. D’où vient cette idée ? La mère d’Otis est Sexologue-Thérapeute et il faut croire que c’est une vocation qui se transmet de mère en fils puisque involontairement, Otis se retrouve à son tour sexologue.

MON AVIS SUR LA SÉRIE…

Personnellement, j’apprécie l’entièreté de cette série.

Je trouve l’idée et les scénarios vraiment bien pensés puisque cela permet, au cours de chaque épisode, d’aborder un sujet différent. Ce sont des sujets d’actualités, qui ne sont pas forcément évoqués ouvertement dans notre société actuelle.

De plus, comme son nom l’indique, il y a une certaine éducation que l’on peut ressentir durant les épisodes. Ce qui est à mon sens une bonne idée. En effet, la sexualité est encore un sujet tabou et lorsque l’on est adolescent, c’est à ce moment précis qu’elle commence à effleurer nos esprits. C’est également à ce moment-là que vont naître un ensemble de questions, qui laissées en suspens, peuvent engendrer une certaine peur.

Enfin, ce que j’apprécie tout particulièrement est le jeu des acteurs. C’est un jeu qui se fait avec une certaine auto-dérision et qui permet ainsi de dédramatiser des situations. On va toucher avec une pointe d’humour des sujets plus ou moins anxiogènes.

LE RAPPORT AVEC LE VAGINISME

Le Vaginisme est évoqué lors du dernier épisode. Il est traduit par une jeune lycéenne qui, pour rentrer dans les mœurs, souhaite découvrir les joies de la sexualité avant l’entrée à l’université. Elle a une approche plutôt directe, déconcertante et maladroite envers les camarades à qui elle s’adresse, jusqu’à ce qu’elle trouve chaussure à son pied. Lorsque les deux partenaires tombent l’un sur l’autre, c’est un échec. On parlera donc de Vaginisme et dans ce cas précis, on peut même parler de Vaginisme Primaire. Il n’y a vraisemblablement pas de causes traumatiques liées à ce blocage. De plus, c’est une jeune femme encore vierge, c’est pourquoi j’évoque ici le nom de Vaginisme Primaire.

On comprend alors que c’est une jeune fille qui à pour habitude de toujours tout contrôler. De ce fait, le lâcher prise normalement attendu lors d’un rapport sexuel, prend tout d’un coup un air terrifiant.

MON AVIS SUR L’ÉPISODE…

Toujours avec une pointe d’auto-dérision, un sujet aussi sérieux que le Vaginisme connaît une interprétation vraiment intéressante. On prendra tout de même le recul nécessaire pour comprendre qu’il s’agit d’un cas parmi tant d’autres.

La jeune femme se demande pourquoi, malgré l’envie d’une relation sexuelle et le désir qu’elle éprouve pour son partenaire, la pénétration s’avère être aussi compliquée. On voit également que le partenaire se questionne à son tour. En revanche, je trouve cela dommage que l’on ne puisse pas voir si ce dernier, malgré son jeune âge, souhaite rester ou non à ses côtés pour tenter de l’aider dans ce lâcher prise.

Les explications et les définitions fournies par Otis, ce jeune lycéen devenu Sexologue malgré lui, sont tout à fait explicites et concises. En effet, il explique que cette jeune fille a sûrement un Vaginisme, qui n’est rien d’autre qu’une contraction musculaire et incontrôlée du plancher pelvien et qui empêche toutes formes de pénétration. En revanche, j’aurais apprécié que l’on fournisse un peu plus d’indications en ce qui concerne une aide médicale en cas de persistance.

Pour finir, je trouve que le message transmis par Otis est plus que respectable. Il se demande pourquoi sa camarade est si obsédée par l’idée d’avoir enfin une relation intime. Lorsqu’il ose lui demander, cette dernière lui répond qu’elle ne souhaite pas « être à la ramasse ». C’est à ce moment-là qu’Otis a une réaction vraiment intéressante. Il essaie de lui faire comprendre qu’une relation sexuelle n’est pas un effet de mode mais simplement un ressenti, une envie et un désir.

CONCLUSION !

Je recommande très fortement cette série, que vous soyez adolescent ou non, expérimenté ou non. Peu importe que vous soyez une femme, homme ou non genré. Cette série peut vous permettre de comprendre le ressenti d’une personne dans une situation donnée.

Par exemple, si vous êtes adolescent, cela peut vous permettre de comprendre comment fonctionne la sexualité et de la dédramatiser. La sexualité est propre à chacun, avancez à votre rythme. Peu importe que vous soyez la dernière personne à passer cette étape, ce n’est pas un concours. Il faut simplement que vous vous sentiez prêt, que vous en ayez vraiment l’envie et que vous le fassiez avec une personne qui vous plaise réellement et en qui vous avez confiance.

Si au contraire vous êtes parents, cela peut vous aider à comprendre ce que ressent votre enfant face a cette étape de la vie. Peut-être que vous pourriez vous rapprocher de lui et répondre à des questions qu’ils n’osaient pas vous poser.

Enfin, si vous êtes ou avez été dans l’une des situations décrites, cela vous montre que vous n’êtes pas seules dans ce cas de figure. Évidemment, chaque histoire est différente. Je vous le répète, la sexualité est propre à chacun mais cela n’empêche pas quelqu’un d’avoir une histoire semblable à la votre et de ressentir plus ou moins les mêmes émotions. Je pense également que cette série est une reconnaissance pour le parcours que vous avez dû traverser. Elle permet aux personnes pour qui tout se passe plus ou moins bien, de se rendre compte que pour d’autres, cela peut-être un peu plus compliqué.

Pour finir, si vous n’avez pas encore vu cette série, qu’attendez vous ?!

Laisser un commentaire