#VAGINISME: LE VAGINISME CONCERNE TOUT LE MONDE

La sexualité concerne tout le monde, c’est pour ça qu’aujourd’hui, je voudrais vous parler d’une communauté qui est bien trop peu mise en lumière, la communauté LGBTQIAAP+.

 

QUELQUES DEFINITIONS

 

L comme lesbienne. Une femme qui est sentimentalement et sexuellement attirée par d’autres femmes.  

G comme gay. Un homme qui est sentimentalement et sexuellement attiré par d’autres hommes.

B comme bi. Une personne qui est sentimentalement et sexuellement attirée par des hommes ou des femmes.

T comme transgenre. Une personne qui ne se sent pas en accord avec le genre qu’on lui a attribué à la naissance.


Petit rappel :
Un homme assigné femme a la naissance est un homme.(FTM)
Une femme assignée homme a la naissance est une femme.(MTF)
Le terme transsexuel.le quant à lui est banni du vocabulaire depuis un certain nombre d’années puisqu’il était employé pour désigné une maladie mental. En effet aujourd’hui la transidentité n’est plus reconnu par l’ordre des médecins comme une maladie psychiatrique (bien que cela soit encore très compliqué).

Q comme queer. Sa définition est un peu plus floue, mais le terme est finalement très simple à comprendre : une personne se dit queer quand elle ne se reconnaît pas dans la sexualité hétérosexuelle, ou ne se sent pas appartenir à un genre défini. 

I comme intersexe. Les personnes intersexes sont nées avec des caractères sexuels qui ne correspondent pas aux définitions binaires types des corps masculins ou féminins. Le terme intersexe s’emploie pour décrire une large gamme de variations naturelles du corps.

A comme asexuel.  L’asexualité, dans son sens le plus large, est l’état d’une personne qui ne ressent pas ou peu d’attirance sexuelle pour une autre personne et/ou pour elle-même. L’asexualité a aussi été définie comme un désintérêt pour le sexe ou plus rarement comme une absence d’orientation sexuelle.

A comme allié. Un allié dans la communauté lgbt+ est généralement une personne hétérosexuelle et cisgenre qui supporte l’égalité des droits civiques et des genres, les mouvements s

sociaux LGBT+ et conteste la lgbt+phobie.

P comme pansexuel.le
les personnes pansexuelles sont attirées physiquement, sexuellement, affectivement ou romantiquement vers des personnes sans regard ou préférence au niveau du genre et du sexe de la personne, qu’elle s’identifie comme femme, homme, transgenre, non binaire etc

+ qui veut dire autres réalités mais ce n’est pas très élégants. En vérité, le + représente chaque personne qui le souhaite et qui ne se trouve pas dans le symbole LGBTQIAAP.

Le terme Cisgenre se dit d’un individu dont l’identité de genre est en accord avec le genre qu’on lui a attribué à la naissance.

 

TOUT SAVOIR SUR L’ECRITURE INCLUSIVE ?

 

La sexualité concerne tout le monde, c’est pour ça qu’aujourd’hui je voudrais vous parler de l’écriture inclusive. En effet, le but de ce compte Instagram est tout que le monde puisse se retrouver et trouver les réponses à ses questions.

L’écriture inclusive consiste en un ensemble de pratiques visant à corriger les inégalités de genre dont la langue fait preuve. Cette correction passe par des changements grammaticaux, syntaxiques, typographiques et de vocabulaires. Dans la langue française, l’écriture inclusive porte bien son nom puisqu’elle vise à inclure tous les genres dans son ensemble, sans distinctions : les femmes, les hommes et les personnes non binaire.

Écrite autrement qu’au féminin ou qu’au masculin, elle est une manière de mieux respecter les besoins des personnes transgenres ou non binaire. En effet cela nous permet de ne pas automatiquement genrer une personne sur son apparence.

L’écriture inclusive n’est en aucun cas réservée, tout le monde peut donc apprendre et s’en servir avec bienveillance et respect.

Même s’il existe différentes manières d’utiliser ce type d’écriture, ce n’est pas réellement compliqué de s’y mettre.

Le point OU l’apostrophe sont une des façons les plus courante de rendre l’écriture plus neutre.

Exemple : content’e, gentil’le ou mignon.ne, boulanger.e

On peut aussi enlevé les terminaison des mots et les remplacer par un « x »
Exemple : unx, petitx, amix

Mais le x est plus employé pour les mots terminant par « eux » dans se cas plusieurs choix s’offrent à vous :
Heureuxe ou heureuxse, jouyeuxe ou jouyeuxse, amoureuxe ou amoureuxse etc..

Pour ce qui est des pronom courant ils peuvent changer :
Ma, ton, son devient maon, taon, son
Celle, celui devient ciel ou cellui
La et le peuvent devenir lae ou lea
Ceux peut se transformer en celleux

Et en réalité chacun peut mettre sa touche personnel et faire preuve de créativité pour rendre son langage plus neutre.

Apres, si changer les mots vous parais insurmontable il y a aussi d’autres moyens d’utiliser la langue française tout en restant neutre. Par exemple, au lieux de dire Bonjour madame ou Bonsoir monsieur dites simplement bonjour ou bonsoir.

Remplacé les mots genré par des mots qui ne le sont pas : fils/fille = enfant, beau/belle = sublime, magnifique
Faites preuve d’imagination !
Vous pouvez aussi dire à la place de il/elle est ouvert.e d’esprit, cette personne est ouverte d’esprit.
Il en est de même pour le verbe être qui est suivie d’un verbe genré on peut dire, par exemple, je n’ai plus d’énergie à la place de je suis fatigué.e

Pour finir certaines personne dyslexique ou avec d’autres trouble dys en face de vous n’arrive pas à se servir de l’écriture inclusive ce n’est pas grave il y aura toujours un moyen de s’entendre.

 

 

RAPPEL SUR LE VAGINISME… PARCE QU’IL CONCERNE TOUT LE MONDE !

 

Le vaginisme touche tout le monde et les femmes ne sont pas les seuls à en souffrir. En effet les hommes transgenres ou les personnes non binaire peuvent aussi être en possession d’un vagin. Ils peuvent donc, par conséquent être touché par le vaginisme.

  • Le vaginisme est une Contraction du vagin : Le Vaginisme est une contraction réflexe et involontaire des muscles périnéaux. En somme, chaque fois que quelque chose tente de s’approcher (Doigt, Tampon, Spéculum, Dilatateur, Sex-toys ou encore Pénis) de la zone Vaginale, une contraction se créée. La pénétration est donc très douloureuse voir impossible.
  • Il existe une Cause Réelle au Vaginisme : Les causes sont soit traumatiques (abus, viol, inceste, phobie…) soit culturelles (éducation stricte par exemple) soit du à une méconnaissance de son propre corps.
  • Plusieurs Types de Vaginisme : Il existe donc le vaginisme primaire qui est installé depuis toujours ou le vaginisme secondaire qui fait son apparition après un choc émotionnel. Puis il y a le vaginisme global et le vaginisme partiel. Le vaginisme global ne laisse entrer rien ni personne et le vaginisme partiel dépend de la situation. Enfin pour terminer, le vaginisme primaire ou secondaire peuvent être tous les deux un vaginisme global ou partiel.
  • Le vaginisme se soigne : En effet, après avoir réalisé un bilan médical au près de votre médecin généraliste ou de votre gynécologue et écarté toutes autres anomalies possibles vous pourrez consulter un Sexologue, un Psychologue, un Coach-Thérapeute ou encore un Hypnothérapeute pour la prise en charge psychologique et un Kinésithérapeute, un Ostéopathe ou encore une Sage-Femme pour la prise en charge physique (Seuls praticiens qui ont le droit de vous manipuler physiquement !!)
  • Le vaginisme est Psychologique et Physique : Il est important que la prise en charge soit global afin de travailler sur vos peurs et vos blocages en profondeurs tout en faisant comprendre à votre cerveau que la pénétration n’est pas toujours liée au danger.

Pour terminer, je rajouterais qu’il est important d’être dans une situation de confiance entre votre praticien et vous-même pour voir la guérison arriver. Si jamais vous ne vous sentez pas à l’aise alors changez de praticien. 

Laisser un commentaire