#TOUT SAVOIR SUR LA SYMPTOTHERMIE

LES DIFFÉRENTES CONTRACEPTIONS

 

Aujourd’hui à travers ce post, nous allons parler des contraceptions de façon tout à fait générale pour avoir un minimum d’informations sur le sujet.

Les contraceptions féminines sont nombreuses… Les contraceptions masculines le sont, en revanche, beaucoup moins.

En ce qui concerne la contraception masculine, il en existe seulement trois qui ont véritablement fait leur preuve :

  • Préservatif masculin à On ne le présente plus…
  • Retrait à Action de se retirer juste avant d’éjaculer. Méthode la plus pratiquée en GB juste après 1945.
  • Vasectomie à Opération qui consiste à couper et bloquer les différents canaux qui transportent les spermatozoïdes à partir des testicules. Légale pour TOUTES personnes majeurs qui ont réfléchi au moins pendant 4mois…

En ce qui concerne la contraception féminine, il existe six méthodes différentes malgré des réactions et des appréciations encore mitigées :

  • La Sympthothermie à Méthode de suivi du cycle féminin / toutes les personnes ayant un vagin. C’est une méthode qui nous permet donc d’observer les périodes où nous serions potentiellement fertiles et infertiles.
  • Les Méthodes Hormonales à Pilule & Implant & Anneau Vaginal & Patch & Injections de Progestérone & Stérilet Hormonale
  • Stérilet en Cuivre à Sensé être plus confortable que les méthodes hormonales bien que son efficacité est moindre comparé à un Stérilet Hormonale ou à un Implant.
  • Ligature des Trompes à La ligature des trompes de Fallope est une intervention chirurgicale définitive, permanente et irréversible. Légale pour TOUTES personnes majeurs qui en font la demande.
  • Contraception d’Urgence à Pilule du lendemain ou Stérilet au cuivre qui peuvent être ingérer ou insérer jusqu’à cinq jours après un rapport non protégé.

Malgré ce qu’on essaie de nous faire croire et malgré toutes ces méthodes, j’aimerais rappeler que rien ni personne ne peut vous forcer à prendre ou à porter une quelle conque contraception.

« La meilleure contraception c’est celle que vous choisissez » @Martin Winckler

 

L’APPLICATION MOONLY

 

Après vous avoir présenté les grandes lignes des principales contraceptions, j’aimerais vous parler de la Sympthothermie que j’ai découvert au fur et a mesure. En effet, j’ai d’abord appris à m’écouter puis à analyser.

 

  • QU’EST-CE QUE LA SYMPTOTHERMIE ?

La Symptothermie est une méthode de suivi du cycle féminin / toutes les personnes ayant un vagin. C’est une méthode qui nous permet donc d’observer les périodes ou nous serions potentiellement fertiles et infertiles. Ainsi nous pouvons l’utiliser comme moyen de contraception, ce sera une méthode de contraception dite naturelle mais on peut également s’en servir comme moyen de conception afin de savoir quel est le moment le plus propice pour la conception d’un enfant et enfin, on peut se servir de la Symptothermie comme simple moyen d’observation.

En ce qui me concerne, je connais pas encore bien mes périodes fertiles et infertiles. mais j’arrive à savoir (a peu près) le moment où j’entre dans ma période près menstruelle.

En effet, il y a tout juste quelques mois, j’ai débuté mon apprentissage sur le sujet grâce à @la.sympthothermie.avec.eugénie mais également et surtout avec l’application Moonly.

  • @Moonly a développé une application qui me permet de suivre mon cycle. Pour cela, tous les jours, j’inscris ma température grâce a mon thermomètre à double décimale puis j’analyse mes pertes vaginale, mon ressenti, mon col de l’utérus, mon humeur, l’état de mes relations, mes douleurs, mes éventuels perturbateurs, mes symptômes ainsi que l’état de mes saignements. Ce que j’apprécie tout particulièrement c’est qu’on peut suivre « notre progression » et nos similitudes, cycle par cycle mais également le fait qu’on soit accompagné.e. En effet, cette application est dotée d’un Chat ou les créateurs vous répondent aussi vite que Lucky-Luck mais en plus de cela, vous avez accès à des e-book permettant de prendre le temps de s’informer correctement sur le sujets. Je valide donc cette application qui je pense peut m’apporter beaucoup en terme de connaissance de moi-même.

 

MON TEMOIGNAGE

 

En ce qui me concerne, j’ai commencé la prise d’une contraception à l’âge de 16ans, au début de ma vie sexuelle. J’ai donc commencé par une pilule dite douce puis j’ai entamé un traitement contre l’acnés qui nécessité une pilule plus ou moins forte.

J’ai donc commencé cette nouvelle pilule mais très vite j’ai eu des douleurs au niveau de la poitrine et une prise de poids assez conséquente. J’ai tout fait pour changer de pilule mais mon avis et mes ressentis ne comptaient guère puisque j’ai continué avec cette pilule encore quelque temps, jusqu’à que je m’impose une fois pour toutes.

J’ai ensuite poursuivie avec quelques pilules qui ne me convenaient absolument pas. De plus, il faut savoir que je suis une personne assez tête en l’air, il m’est donc difficile de ne pas avoir d’oubli… J’ai décidé de passer à l’implant…

Quelle catastrophe !!! (Toujours en ce qui me concerne)

J’ai eu mes règles tous les jours durant six mois, j’ai eu de l’acnés, j’ai eu des douleurs dans la poitrine et toutes les douleurs liées à l’endométriose se sont réveillées du jour au lendemain. J’avais du mal a aller a la selle car c’était très douloureux, j’avais mal au ventre à en tomber par terre et ne pas pouvoir me relever durant des minutes entières, j’avais des règles irrégulières et extrêmement douloureuses, j’avais du poids en trop, j’avais des sotte d’humeur, j’avais très mal dans le fond du vagin lors de mes rapports sexuels avec pénétration vaginale, j’avais une perte de libido etc…

La contraception hormonale va mettre l’ovulation sur pause, il n’est donc pas anormale d’avoir une baisse de libido lorsqu’on est sous hormone mais parfois, il n’y a aucun effet sur la libido…

 Lorsqu’on est vaginique, en processus de guérison, comme je l’étais à l’époque, avoir une baisse de libido peut s’avérer très compliqué…

J’ai donc pris la décision de tout arrêter !

Aujourd’hui, après plus de deux ans sans aucune contraception, j’ai toujours quelques symptômes désagréables mais je n’ai plus de douleurs dans la poitrine, j’ai des règles régulières, je n’ai plus de problème de poids ou de sotte d’humeur, ma libido est au rendez-vous etc… et surtout, j’ai appris à m’écouter. Je ne sais pas encore, à l’heure près, quand mes règles vont arriver mais j’arrive à savoir le moment où j’entre dans ma période près menstruelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire